Pages

4 févr. 2009

Le jeu de la damnation de Clive Barker

Présentation : Joseph Whitehead est un vieux millionnaire au passé trouble.
Un secret le hante depuis la Seconde Guerre mondiale.
Depuis cette fameuse nuit où il fit la connaissance de Mamoulian, le joueur qui ne perd jamais. Et où, dans Varsovie à feu et à sang; ils s'affrontèrent le temps d'une partie dont nul ne sut l'enjeu ni l'issue.
Mais aujourd'hui, Whitehead a peur. Car Mamoulian est de retour et, avec lui, les cauchemars et la mort. Joseph engage alors un garde du corps, Marty Strauss.
Mais rien n'arrête Mamoulian. Quel fut le vainqueur de cette partie qui, à jamais, lia Whitehead au joueur de cartes ?
Et surtout, qui est Mamoulian ?

Avis : Le jeu de la damnation nous propose de suivre un détenu en Angleterre à qui la vie semble re-sourire. Un homme très riche va le faire sortir et l'employer comme homme à tout faire. Cet employeur vit dans une grande propriété gardée par une horde de chien. Durant la nuit, la bâtisse principale et ses alentours immédiats sont éclairés comme en plein jour. Que cachent ces excentricités ?
L'univers de Clive Barker se révèle toujours aussi prenant, oscillant entre horreur et terreur.
Les personnages ne sont ni bons ni mauvais mais ont toujours une vie décousue qui les marginalise. Plus l'histoire avance, plus ils sombrent dans un monde hors de la normalité. En accompagnant les personnages dans leur chemin vers la folie, on se retrouve dans une position d'où l'on comprend le point de vue et les actions entreprises. Et le coup de force réside dans la narration qui nous permet de sombrer au même rythme que les personnages.
Le seul reproche que je puisse trouver est la gestion des révélations (climax), le rythme généralement du roman est saccadé. Mais il est nécessaire de préciser qu’il s’agit du premier livre de Cliver Barker.
Un bon, voir très bon, livre d’horreur à l’échelle individuelle.

2 commentaires:

  1. Voilà un roman qui me donne vraiment envie. Ton commentaire plus les autres que j'ai pu voir dans la blogosphère me donnent vraiment envie de m'y plonger. Ca a l'air très bon!

    RépondreSupprimer
  2. Mon objectif est atteint, si tu as envie de lire ce livre. N'hésite pas à me faire signe quand tu l'aura lu.

    RépondreSupprimer