Pages

24 mai 2009

Livre de sang, tome 1 de Clive Barker

Présentation : Simon Mcneal se prétend médium, en contact privilégié avec l'au-delà... Mais il n'est qu'un escroc a la petite semaine. Pourtant, depuis leurs ténèbres, les morts cherchent bel et bien a raconter leurs histoires aux vivants.. Ils vont faire du corps du jeune homme leur livre de sang, réceptacle de leurs expériences, leurs frustrations, leurs souffrances, leurs perversions. Soyez donc témoins des paroles des défunts : fuyez le métro de New York, cadre d' atroces crimes ; découvrez les difficultés de la hantise pour un démon malhabile ; prenez part a l'étrange et effrayant rituel immuable auquel sacrifient tous les dix ans deux cités ... Lisez le dit des morts, et craignez leur courroux!

Avis : Livre de sang est un recueil de nouvelles écrites par Clive Barker. Primé par le World Fantasy Award 1995, meilleur recueil, il s’agit de ses premiers textes publiés. Le livre de sang comporte 6 tomes, autant dire qu’il y a beaucoup d’horreur en attente d’être lue.
Ce premier tome contient 6 nouvelles :
  • Le livre de sang qui donne son titre au recueil en 6 tomes et sa cohérence à l’ensemble. Je dois avouer que la nouvelle est géniale de par son sens et sa fonction;
  • Le train de l’abattoir place l’horreur dans un lieu incontournable en ville : le métro. Durant la lecture, l’imagination s’emballe et les scènes prennent forment dans la tête. Je comprends, en partie, pourquoi le film The midnight meat train m’a autant plu;
  • Jack et la cacophone commence sur un ton comique mais évolue rapidement dans l’horreur. Par contre je suis surpris de la possibilité d’un Dieu dans l’univers de Clive Barker. D’habitude l’horreur est humaine, d’origine humaine voir trans-humaine (évolution de l’Homme) mais pas extérieure;
  • La truie distille une ambiance lourde grâce aux lieux et aux personnages. Mais je trouve que le cœur de cette nouvelle est vide. A quoi bon faire une telle préparation pour finir comme ça...;
  • Les feux de la rampe tourne autour du théâtre et du jeu d’acteur. Tout commence autour d’une pièce après laquelle le théâtre fermera. Comme pour le train de l’abattoir, les scènes sont totalement claires dans ma tête;
  • Dans les collines, les cités raconte le voyage de deux gars en Europe de l’Est. Ils se retrouvent dans quelque chose qui les dépassent et qui va achever de les séparer.
Comme dans les autres livres que j’ai lus de Clive Barker, la description passe par tous les sens et les émotions. Il y a une dialectique entre les deux qui accentue l’immersion sans jamais arriver à la surenchère. Cette technique permet d’avoir des décors bien plantés et de ressentir les personnages ainsi que leur évolution mentale.
Le récit ressemble à un film qui passe devant ses yeux, tout est en temps réel. Les personnages vivent ce que l’on lit quand on le lit. Cela augmente l’immersion et le sentiment d’horreur qui se dégage des situations. D’ailleurs la sensualité et le sexe occupe une bonne place dans ces nouvelles. Deux éléments qui sont très bien intégré dans le texte et l’histoire contrairement au sexe gratuit des films d’horreur.

Vous l’aurez compris j’ai passé un bon moment de lecture. Les feux de la rampe est pour moi la nouvelle qui se dégage de ce premier tome. Si vous ne trouvez pas l’édition de poche, Bragelonne ressort ces recueils alors n’hésitez pas. Je pense que je vais craquer pour les 5 autres tomes.

En rapport:
Livres de sang, tome 2
Livres de sang, tome 3

Acheter sur amazon

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire