Pages

18 nov. 2008

Du sang sur Vienne de Frank Tallis

Présentation: En plein coeur de l'hiver sibérien de 1902, un serial killer entame une déconcertante campagne de meurtres dans la ville de Vienne. Mutilations obscènes et penchant pour les symboles ésotériques en sont les principales caractéristiques. L'enquête mène l'inspecteur Oskar Rheinhardt et son ami le psychiatre Max Liebermann au sein des sociétés secrètes de Vienne - le monde ténébreux des érudits littéraires allemands, des théoriciens et des scientifiques adeptes des nouvelles théories évolutionnistes venues d'Angleterre. Au premier abord, le comportement énigmatique du tueur demeure imperméable à toute interprétation psychanalytique... Mais il devient peu à peu évident pour Max qu'un raisonnement cruel et invraisemblable guide les actes de ce dernier.

Avis personnel: Second tome des carnets de Max Liebermann, Du sang sur Vienne, se révèle encore meilleur que le premier. On retrouve Max Liebermann et Oskar Rheinhardt qui vont mener une enquête ensemble mais sur des plans différents. Max utilise la psychologie pour aider son ami alors qu’Oskar connait toutes les méthodes de la police. Et il faut compter sur Miss Lydgate, une scientifique anglaise qui a été une patiente de Max.
Plus qu’un polar ce livre permet de découvrir l’Autriche du début XXe siècle. La vie belle et propre des personnages principaux avec la musique, le théâtre et l’art culinaire. La vie triste, sale et difficile des immigrés et des pauvres gens. En plus de la plongée historique, Frank Tallis expose habillement des sujets majeurs comme la place de la femme dans la société et la monté du pangermanisme. Le premier point passe par le combat quotidien des femmes pour avoir droit à l’éducation, un peu de liberté malgré les études scientifiques et les conventions sociales. Le second montre la xénophobie et l’antisémitisme ambiant ce qui laisse présager la naissance du nazisme. Ce n’est pas pour autant que l’enquête devrait être minimaliste. Elle tient la route, se montre intéressante et surtout nous tient en haleine.
Frank Tallis a réussi à écrire un polar historique dans lequel se mêlent avec élégance l’enquête, la vie des personnages, des bribes de savoir et une certaine réalité historique. Il s’agit pour moi d’un très bon roman et j’attends avec impatience de lire le prochain : Les mensonges de l'esprit.

Acheter sur amazon

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire