Pages

14 déc. 2009

L'Etoile de Pandore 1 : Pandore abusée - Peter F. Hamilton

Présentation : En 2380, l'humanité a colonisé six cents planètes, toutes reliées entre elles par des trous de ver. Le Commonwealth Intersolaire s'est développé en une société tranquille et prospère, dans laquelle la " réjuvénation " permet à chaque citoyen de vivre pendant des siècles. C'est alors qu'un astronome est témoin d'un incroyable événement cosmique : la disparition d'une étoile à un millier d'années-lumière, emprisonnée dans un champ de force d'une taille gigantesque. Le Commonwealth décide d'en savoir plus. Contre l'avis d'une partie de l'opinion, il construit le premier vaisseau spatial plus rapide que la lumière : la Seconde Chance. Sa mission sera de découvrir quelle menace pèse sur l'espèce humaine... L'Etoile de Pandore est un space opera grandiose en quatre volumes, dont voici le premier.



Avis : Comment faire simple... cette lecture m'a paru sans fin comme l'espace.
Le livre permet de suivre plusieurs personnes et histoires en parallèle. Chacun ayant plus ou moins d'intérêt. Peu à peu on sent qu'ils sont liés mais il n'y a là rien de surprenant.

L'univers semble pourtant intéressant avec les trous de ver, les rajeunissements, les sauvegardes de mémoires, les manips génétiques. Mais ça se traine de manière horrible : entre les descriptions inutiles et les disgressions utiles mais malvenues, il n'y a pas de rythme.

Pandore abusée ressemble au métal progressif (ou autre genre progressif): prometteur mais tellement chiant que je lâche prise.

Note : 1/5

Acheter sur amazon

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire