Pages

29 janv. 2010

La vague - Todd Strasser

Présentation : Cette histoire est basée sur une expérience réelle qui a eu lieu aux Etats-Unis dans les années 1970. Pour faire comprendre les mécanismes du nazisme à ses élèves, Ben Ross, professeur d'histoire, crée un mouvement expérimental au slogan fort : " La Force par la Discipline, la Force par la Communauté, la Force par l'Action. " En l'espace de quelques jours, l'atmosphère du paisible lycée californien se transforme en microcosme totalitaire : avec une docilité effrayante, les élèves abandonnent leur libre arbitre pour répondre aux ordres de leur nouveau leader, lui-même totalement pris par son personnage. Quel choc pourra être assez violent pour réveiller leurs consciences et mettre fin à la démonstration?




Avis : La vague est une novélisation d’une expérience de 1967 nommée La Troisième Vague. Elle a été dirigée par Ron Jones, un professeur d’histoire dans un lycée de Californie, alors qu’il n’avait pas pu faire comprendre à ses élèves comment le peuple allemand a pu affirmer ne pas être au courant de l’extermination du peuple Juif durant la 2nd Guerre Mondiale. Aujourd’hui les sources semblent être rares (principalement mémoire des personnes) et depuis l’expérience n’a pas était reproduite.

Le professeur initie dans sa classe un mouvement nommé la Vague dont la devise est « La force par la discipline, la force par la communauté. ». Ainsi la classe adopte une discipline plus stricte et les membres viennent à apprécier celle-ci. L’aspect communautaire découle de l’impression d’uniformité engendré par la discipline. Une police interne est même créée afin d’assurer le respect des règles. Sûr des bienfaits du mouvement, ses membres tendent à l’étendre volontairement.

La devise se transforme ensuite en « La force par la discipline, la force par la communauté, la force par l’action.». Affiches et banderoles font leur apparition dans l’enceinte scolaire. La vague déferle à grande vitesse jusqu’à noyer le lycée. Le mouvement devient la norme et les autres tendent à le rejoindre soit par attrait soit pour être laissé en paix. Cette situation inquiète les autres professeurs, le directeur ainsi que certains parents d’élèves.

La situation a failli devenir hors de contrôle alors que le professeur prend plaisir à son rôle de leader et que les élèves sont devenus de parfaits membres du mouvement. Heureusement sa femme et le directeur lui ont rendu la raison. Il s’emploie alors à faire prendre conscience aux élèves de ce qu’ils sont devenus.

Ce livre est une bonne initiation au phénomène de monté du fascisme et donne envie d’en savoir plus sur les mécanismes inhérents. Mais ce n'est pas pour ses qualités littéraires que l'on se souvient du livre à la fin de la lecture. Je pense que reproduire cette expérience de nos jours pourrait être plus dangereux pour l’intégrité physique des participants.
L’éditeur se fout de nous quand même. 6€ pour un livre de 200 pages écrit avec des caractères aussi gros que ceux du panneau Hollywood et des interlignes qui font passer le grand canyon pour une fissure.

Note : 5/5

Acheter sur amazon


Il en parle aussi :
Lectures Libres: La pression des pairs n'est pas une nouvelle vague

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire