Pages

25 mars 2010

La fabrication du consentement - Noam Chomsky et Edward Herman

Présentation : Les médias constituent un système qui sert à communiquer des messages et des symboles à la population. Ils ont vocation à distraire, amuser, informer, et à inculquer aux individus les croyances et codes comportementaux qui les intégreront aux structures sociales au sens large. Dans un monde où les richesses sont fortement concentrées et où les intérêts de classe entrent en conflit, accomplir cette intégration nécessite une propagande systématique. Une modélisation de la propagande se focalise sur la prodigieuse inégalité dans la capacité de contrôle des moyens de production ; et ce qu'elle implique tant du point de vue de l'accès à un système de médias privés que de leurs choix et fonctionnements. Le modèle permet de reconstituer par quels processus le pouvoir et l'argent sélectionnent les informations.


Avis : Malgré un titre et une couverture peu engageante, ce livre vaut la peine d’être lu. Son contenu se révèle clair et très bien structuré. La théorie exposée tient sur environ 150 pages, le reste de l’ouvrage étant des études de cas poussées.

La théorie explique comment la presse « libre » participe à la propagande dans les démocraties. L’article sur le site l’ACRIMED se montre plus pertinent que ce que je pourrai dire et propose des extraits de l’ouvrage.

Les mécanismes évoqués permettent d’avoir un esprit plus critique par rapport à l’information qu’on nous sert. Même si cette théorie est construite sur le modèle des medias américains, la transposition en France n’est pas difficile.

Note : 5/5

Acheter sur amazon


En relation :
Les nouveaux chiens de garde de Serge Halimi

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire