Pages

8 oct. 2010

Personne n'est parfait - Donald Westlake



Présentation : Le célèbre avocat J. Radcliffe Stonewiler vient de tirer Dortmunder d'un mauvais pas. Mais, comme le fait judicieusement observer May, sa fidèle compagne : " qu'est-ce que ça va te coûter ? " C'est alors que Dortmunder se souvient de ce petit bristol que l'avocat lui a glissé dans les mains à la fin de l'audience. La carte d'un certain Arnold Chauncey qu'il était censé appeler. De toute façon, pas le temps de se poser des questions ; le téléphone sonne, Stonewiler est au bout du fil, Chauncey attend la visite de Dortmunder. Pourquoi au fait ? Pour commettre un vol, bien sûr. Mais un vol bidon, et pour cela, il faut un voleur honnête. Dortmunder a le profil. C'est le reste qui ne suit pas. Personne n'est parfait. Rivages poursuit la réédition de l'œuvre de Westlake dans des traductions revues et complétées, qui rendent justice a l'humour et au style du créateur de Dortmunder.




Avis : Quatrième épisode des tribulations de Dortmunder et son équipe de bras cassés. Enfin ils ne sont pas si incompétents que ça mais pour sûr ils sont malchanceux. Donc on reste en terrain connu avec Dortmunder qui se retrouve dans une casse simple à première vue. Mais cela se complique bêtement et rapidement, donnant lieu à un bel effet boule de neige.

Le problème est que la sauce de prend pas. Les dialogues manquent cruellement du comique des autres tomes que j’ai lu. Les situations sont moins surprenantes, insolites. Les interactions entre les personnages sont moins intéressantes.

Personne n’est pas parfait porte bien son nom, Westlake savait probablement que ce livre n’avait pas le niveau des autres de la série. A moins d’adorer Dortmunder et son univers, je ne vous le conseille pas.

Note : 2/5

Acheter sur amazon

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire